La Maison Capétienne de Bourbon est la dynastie capétienne issue de Robert de France, Comte de Clermont et par mariage Seigneur de Bourbon, dernier fils de Saint Louis. Elle régna sur plusieurs pays d’Europe (Navarre, France, Espagne, Deux-Siciles, Luxembourg, Andorre, Parme…), se scindant en cinq branches : les Bourbon d’Espagne, les Bourbon Orléans, les Bourbon des Deux Siciles, les Bourbon Parme et les Bourbon Busset.


 

La Maison de Bourbon-Parme est une branche cadette de la Maison de Bourbon ayant régné sur les duchés de Parme, de Plaisance, de Guastalla et de Lucques ainsi que sur le royaume d'Étrurie. Issue des Capétiens en ligne masculine et légitime mais héritière de la dynastie des Farnèse, la Maison de Bourbon-Parme a également donné plusieurs grands-ducs de Luxembourg ainsi que diverses souveraines aux pays de l’Europe catholique et orthodoxe.

Créée par les ducs Charles Ier et Philippe Ier de Parme, la Maison de Bourbon-Parme a été véritablement fondée en 1748. Malmenée pendant la Révolution et l'Empire, elle s'est alors vue confisquée ses états après avoir reçu la dignité royale en Étrurie. Après le Congrès de Vienne de 1815, le duché de Parme est confié à l'ex-impératrice Marie-Louise et les Bourbon-Parme reçoivent, en compensation de la perte de leurs domaines, le duché de Lucques.

Restaurée à Parme en 1847, la Maison est définitivement séparée de ses états italiens avec le Risorgimento, en 1860. Les Bourbon-Parme conservent cependant leur place au sein du gotha européen et de fréquentes unions matrimoniales continuent à les unir aux dynastiques souveraines catholiques et orthodoxes d'Europe.

Lourdement divisée après la mort du dernier duc souverain Robert Ier, en 1907, et plus encore après la Première Guerre mondiale, la Maison de Bourbon-Parme voit plusieurs de ses membres s'impliquer dans la vie politiques européenne. Alors que la branche aînée continue à revendiquer ses droits sur le duché de Parme, une branche cadette prend la tête du mouvement carliste espagnol tandis qu'une autre arrive à la tête du Luxembourg en épousant la grande-duchesse Charlotte de Luxembourg.

Un temps réunifiée en 1974, la Maison de Bourbon-Parme est à nouveau divisée en deux branches opposées depuis 1977. À la mort du duc François-Xavier de Bourbon-Parme, ses deux fils prétendent en effet lui succéder à la tête de la communion traditionaliste.

 

 

Copyright 2011 © Duc d'Anjou Accueil | Partenaires | Mentions légales | Plan de site | Contact
Voir toutes les actus
Mars
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
jour mois